Tu n'es pas bizarre, tu es la norme.

Publié à 16 octobre 2019 à 20:26

Tu te souviens encore quand je t'ai promis au tout début que je te dirais beaucoup de secrets pour que tu puisses convaincre tante Mariette, sans difficulté, de mettre un gâteau sans lactose sur la table la prochaine fois ?

 

Intolérant au lactose..... Plus de plaisir

Il y a quelques années, j'ai découvert ce qui me rend malade depuis mon enfance : le lactose. Finalement,  j'ai obtenu une réponse à la question ce qui m'a causé des années de douleurs abdominales (et de honte). Mais même si je connaissais la réponse, je ne me sentais pas beaucoup mieux.

 

Oui, je savais maintenant ce que je pouvais et ne pouvais pas mettre dans ma bouche, mais chaque fois que je disais : "Je suis allergique au lactose" - surtout dans les restaurants - beaucoup de gens me regardaient comme quelqu'un qui "veut faire quelque chose de spécial". Outre le manque de compréhension, j'ai appris qu'il y avait peu de connaissances sur ce qui contient exactement du lactose et ce qui n'en contient pas. Les fois où on m'a servi une version sans lactose avec du beurre ou de la vinaigrette à la crème sont nombreuses. J'ai senti une rareté. "Bizarre", je pensait. "Il devrait y avoir encore des autres gens avec ce problème, non ?"

 

"Bien sûr, Mme Jo, j'ai aussi du mal à digérer le lactose !" Ça confirme ce que j'ai découvert. Après tout, vous n'êtes pas à la tête du cabinet des curiosités : vous êtes tout à fait normal, parce qu'après tout, 85 % de la population mondiale ne peut pas digérer facilement le lait après ses premières années. Donc si vous regardez la situation, les 15% restants dans le monde sont les plus bizarres.

 

Quelques chiffres qui vont vous époustoufler....

En Belgique, environ 1 personne sur 5 souffre d'intolérance au lactose, c'est-à-dire l'incapacité de décomposer le lactose. Mais.... près de 70-75% ont une mauvaise digestion du lactose en Belgique. Il est donc toujours possible d'en digérer de petites quantités, mais lorsqu'il y a trop de lactose, votre ventre commence littéralement à cracher contre lui.

 

Si l'on regarde l'évolution, il n'est pas surprenant que notre corps refuse parfois : en domestiquant la vache, nous avons appris à boire et à transformer le lait de la vache. Il ne nous a fallu que 7000 ans pour nous habituer au lait de vache. Bien que nous devions admettre que nous ne sommes pas encore habitués à la traite... Compte tenu de la forte augmentation des intolérances alimentaires, il y a de fortes chances qu'à long terme, une consommation réduite de lait devienne la norme.

 

Vous êtes un pionnier

Quel beau slogan, pour tante Mariette avec ses tartes !

 

Source : Organisation mondiale de gastroentérologie, www.worldgastroenterology.org

 

 


« 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.